• Histoire de l'église Saint-Jacques

    .

    Histoire de l'église SaintJacques

          L'église de Saint Jacques, de plan gothique, ne fut d'abord qu'un modeste oratoire, construit entre 1148 et 1174, « à l'usage des vieilles gens » qui ne pouvaient aller au Moustier pour les offices religieux.

     

    Histoire de l'église SaintJacquesA la fin du XIIème et au commencement du XIVème siècle, l'oratoire fut remplacé par une église plus vaste, devenue paroisse en 1359 et dont il reste le clocher et la moitié de la première travée. La place dont elle occupait le milieu s'appelait « la plassa d'entorn de la gleia sanh Jacme. »

     

    La nef qui menaçait ruine fut reprise et agrandie en 1481.

     

    Et au dire de M. Emile Mâle, historien de l'art français, « Saint-Jacques de Montauban est certainement inspirée de la cathédrale d'Albi » consacrée en 1480.

     

    Elle fut très éprouvée pendant les guerres de religions et saccagée en 1561 et 1567.

     

    La façade de la tour porte encore très apparente la trace des boulets du siège de 1621.

     

    Le 20 août 1629, le cardinal de Richelieu vint entonner dans cette église en ruines, le Te Deum de la paix religieuse à Montauban.

     

    Avant son départ, il ordonna qu'on fît les réparations rendues nécessaires par le délabrement de l'édifice. Le 4 juillet 1630, le vénérable évêque Anne de Murviel, à la tête de son clergé, reprenait les fonctions du culte dans Saint-Jacques.

     

    Toutefois, ce n'est qu'en 1739 que fut décidée la grande restauration intérieure à laquelle on doit le fond de l'église avec la tribune, la transformation des portes latérales, la Sainte-Table, le Maître-Autel, la réfection de la voûte et de la flèche du clocher.

    L'année 1929 comptera aussi dans l'histoire de Saint-Jacques par la célébration du troisième centenaire de la paix d'Alès et par les réparations importantes faites à la charpente et à la toiture, grâce aux crédits de 124 000 francs accordés par la ville de Montauban et le ministère des Beaux-Arts.

    Chanoine Germain Barthe, 1930.


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :